02 98 39 62 25
Fax (sur rendez-vous) :
09 50 04 32 70
Contact Siège social : 5 Hent Meneyer, 29 950 Gouesnac'h, France.
Correspondance : 2 impasse de Kervégant, 29 350 Moëlan sur mer, France.

Port-Rhu, le port-musée de Douarnenez


Douarnenez
Photo de Henryk Sadura / Shutterstock.com

Douarnenez, sa tradition maritime s’est affirmée tout au long de son histoire, la quatrième cité du Finistère fait partie des capitales de la mémoire Bretonne grâce à son Port Musée, au Port-Rhu, unique en France, à terre et à flot, où on peut admirer des bateaux ancrés dans le célèbre port, de vieux gréements exceptionnels, des bateaux de l’Atlantique nord, tous réunis sur les quais.



Port Rhu à Douarnenez
Photo de Daniel Sainthorant / Shutterstock.com



Douarnenez peut être fière d’être devenue le fief du patrimoine maritime. Douarnenez ville de contraste et de couleurs où les habitants font preuves de leur caractère, la sardine marque l’histoire locale, déjà appréciée du temps des Romains, ville de la pêche et particulièrement de la conserve, la cité, calée au fond de sa magnifique baie, garde tout son caractère maritime, maintenu par les grands rassemblements de vieux gréements tous les 4 ans qui s’y déroulent. 



Fête à Douarnenez
Photo de Daniel Sainthorant / Shutterstock.com



Cette histoire remonte dans les années 1980, où apparu un mouvement de renouveau de la culture maritime de quelques passionnés, et associations, et avec la revue « Le Chasse-Marée » qui participa aussi à faire connaître ce mouvement populaire, avec les premiers rassemblements de vieux gréements, depuis 1986. Au départ furent présenté des bateaux traditionnels locaux, puis ceci se développa notamment avec le concours des bateaux des côtes de France, en 1989 auquel bon nombre de communes en Bretagne participèrent.



Fête à Douarnenez
Photo de Daniel Sainthorant / Shutterstock.com



Port Musée de Douarnenez
Photo de Philippe Salin



Port Musée de DouarnenezPhoto de Philippe Salin



A la même époque, de nombreux musées maritimes on vu le jour sur la côte ouest, et à Douarnenez fut créé en 1985 le Musée du bateau, puis plus tard, en 1993, naquit l’ambitieux port-musée, résultat de trente ans de renouveau de la tradition maritime des côtes locales, et de la volonté de préservation du patrimoine des gens de mer.



Port Musée de DouarnenezPhoto de Philippe Salin



Le Port-Rhu, le port-musée, est un endroit unique en France, il est situé au cœur de la ria du même nom, entre Tréboul et Douarnenez. Grâce à un seuil à marée c’est un véritable bassin à flot de deux kilomètres, aménagé et offrant aux visiteurs la possibilité, le long de ses quais, d’admirer les bateaux traditionnels de près.



Port Musée de Douarnenez
Photo de Philippe Salin



C’était auparavant un ancien port de cabotage à l’abandon disposant d’un comptoir de toiles à voiles. Et aujourd’hui ce sont des quais animés avec cafés, restaurants, les ateliers de construction des navires ou on respire l’odeur du bois de construction des bateaux traditionnels, que l’on peut aussi en partie visiter, à voir également les « ateliers de l’enfer », le centre de formation à la charpente maritime.



Festival maritime de Douarnenez
Photo de Kaband / Shutterstock.com


Festival maritime de Douarnenez
Photo de Kaband / Shutterstock.com


A flot, 4 grands navires attendent les visiteurs, et permettent d’imaginer la vie des équipages à l’époque de la marine à voile, et à vapeur, et de tout voir de leur lieu de vie, de la cale à la timonerie. Vous pourrez donc découvrir le langoustier « Notre Dame de Rocamadour », la gabare de l’Iroise « Dieu protège », le remorqueur anglais « St Denys », la galéasse norvégienne « Anna Rosa », ou encore la barge de la Tamise « Northdown »…



Festival maritime de Douarnenez
Photo de Daniel Sainthorant / Shutterstock.com



Le vieux projet de bassin à flot datant de 1871 est donc devenu réalité, et chacun viendra ici admirer la tradition du patrimoine sauvée de l’oubli par quelques amoureux, et passionnés de la grande époque de la marine où les bateaux était encore aussi en bois.

Philippe.