02 98 39 62 25
Fax (sur rendez-vous) :
09 50 04 32 70
Contact Siège social : 5 Hent Meneyer, 29 950 Gouesnac'h, France.
Correspondance : 2 impasse de Kervégant, 29 350 Moëlan sur mer, France.

Les îles du Ponant, et parmi elles : Sein, Ouessant et L’Archipel de Molène.

Classées « Réserve de la Biosphère » par l’Unesco, et intégrées dans le Parc Régional d’Armorique, Ouessant et l’archipel de Molène, offrent un spectacle saisissant de beauté sauvage, et dont les puissants phares surveille le Rail d’Ouessant, une des routes maritimes les plus fréquentées du monde. Molène est habitée depuis la préhistoire, et Ouessant a vraiment un air d’Irlande. Ce sont les îles du Ponant, avec aussi : Groix, Belle-île, en Morbihan et l’archipel des Glénan en Finistère sud, et bien plus encore car cette appellation regroupe quinze îles habitées de façon permanente.

À partir de la Manche elles se suivent ainsi (du Nord au Sud) : archipel de Chausey, île de Bréhat, île de Batz, île d’Ouessant, île de Molène, île de Sein, archipel des Glénan, île de Groix, Belle-Île, île de Houat, île d’Hoëdic, Île-aux-Moines, île d’Arz, île d’Yeu et île d’Aix. En effet, Les îles situées au large des côtes françaises, en Manche et en Atlantique, forment un grand archipel sur la côte Ouest que l’on appelle les îles du Ponant. Ce nom provient de leur situation géographique occidentale : Ponant où  « là où le soleil se pose ».
Ces îles ont également en commun d’avoir un statut de collectivité locale (généralement une commune) et de ne pas posséder de lien fixe avec le continent (pont ou route submersible).

L’insularité : des atouts et des contraintes

Vivre sur une île c’est faire partie d’un petit monde, fait de chaleur humaine, de solidarité et de fierté de vivre sur des lieux si singuliers, jalousement protégés par la mer.  C’est tout un art de vivre ! Mais c’est aussi des contraintes sociales, vivre dans un univers ou chacun se connaît… L’angoisse si l’accident arrive et que la météo n’est pas favorable à l’arrivée de l’hélicoptère. La contrainte de circulation qui, à une époque de déplacements faciles et rapides, est fort mal ressentie. C’est la rareté de certains services (pas de banque, pas de boulangerie, etc.). Il y a aussi le coût élevé de la vie, le manque d’emploi, la pression foncière, etc. Tout cela est très variable d’une île à l’autre.

Vivre sur une île c’est donc avant tout vivre différemment. L’insularité impose que soient réunis en un même temps et en un même lieu : emploi, logement, services. Si l’un vient à manquer, c’est l’exil. L’adhésion ou le refus de la vie insulaire relève souvent d’un choix personnel ou économique.

Découvrons nos îles du Nord Finistère :

Longue de 1 200 mètres et large de 800 mètres, l’île Molène est habitée depuis la préhistoire, site classé par L’Unesco, elle s’entoure des îles de Balaneg, Bannec, Béniguet, Quéménes et Triélen, c’est un archipel unique par la qualité de sa côte et de ses fonds marins. Le bourg de 277 habitants tourne le dos aux vents dominants et son port de pêche est bien protégé à l’est par l’îlot Lédénes et au sud par un cordon de galets. Le homard et le goémon sont les principales ressources de l’île ainsi qu’un peu de tourisme, un hôtel et un camping. Son nom veut dire l’île chauve, elle n’a que peu de végétation, et compte de nombreuses parcelles de terre exigües. Dans le bourg les maisons se recroquevillent autour de l’église Saint Renan et du sémaphore, sentinelle de la navigation, du haut duquel un large panorama s’ouvre sur l’archipel d’îlots recouvert de goémon. On en fait le tour à pied en une heure environ. A visiter le musée du Drummond Castle, nom du paquebot Anglais qui fit naufrage ici et dont le sauvetage valut la reconnaissance de la couronne d’Angleterre aux Molènais. La faune marine à observer est unique : dauphins, phoques gris, loutres, et oiseaux de mer.

Molène



Classée réserve de la biosphère par L’Unesco, l’île d’Ouessant fait partie du Parc Régional d’Armorique. Pour y accéder prendre un Ferry de Brest ou du Conquet en 45 mn, formidable traversée qui vous fera admirer : la pointe Saint Mathieu, le chenal du four, les écueils des Pierres Noires et Vertes, l’Archipel de Molène.
Une location de bicyclette s’impose sur l’île pour partir à sa découverte… ses phares prestigieux notamment, éclairant le fameux Rail d’Ouessant, une des zones maritimes les plus fréquentées du monde et des plus dangereuses : le Créac’h, le phare de la Jument, le Stiff, celui de Nividic et bien sûr le Musée des phares et balises. A voir également l’écomusée, l’église Saint-Paul-Aurélien et à déguster les spécialités locales, tel que le ragoût de mouton, ils sont nombreux sur l’île, et avec ces petits murs en pierre, Ouessant à un petit air d’Irlande…. De belles plages plus ou moins grandes et une côte de granit somptueuse. Charmant bourg de Lampaul, capitale de cette île de 7 km de long et 4 de large, dont les hommes étaient marins bien souvent, et les femmes s’occupant des terres, des moutons et de la maison. De ce territoire du bout du monde occidental se dégage une atmosphère unique et précieuse, on ne reste pas indifférent à la force des éléments et aux couleurs données par le temps.


à l'ouest de Ouessant



Robuste et fragile à la fois, L’île de Sein défie en permanence les fureurs des tempêtes, et se laisse caresser par la brise du large, comme un mirage, posée à plat sur l’horizon bleu plein Ouest. L’embarquement se fait à Audierne, avec pendant la traversée une vue superbe sur la pointe du Raz, emblématique, et ses phares célèbres. 250 habitants en hiver et 1500 en été, on se déplace uniquement à pied, très peu de commerces. Une langue de sable et de roches, un bourg et le port et bien sûr les phares, les Sénans se sont distingués dans le sauvetage en mer. L’île de Sein fait partie des zones protégées du Parc Naturel d’Armorique.


Le Phare de Sein


Embarquez pour une croisière au cœur du Parc naturel marin d’Iroise, à la découverte de 3 îles du bout du monde, Molène, Ouessant et l’île de Sein, avec la Compagnie Maritime Penn ar Bed.

Lors de votre prochain séjour en Bretagne, découvrez les îles, le temps d’une balade en vélo, pendant une journée, en prenant le bateau le matin et rentrant dans la lumière du soleil couchant, plein ouest…

Philippe.