02 98 39 62 25
Fax (sur rendez-vous) :
09 50 04 32 70
Contact Siège social : 5 Hent Meneyer, 29 950 Gouesnac'h, France.
Correspondance : 2 impasse de Kervégant, 29 350 Moëlan sur mer, France.

La pêche à pied.

Voilà bien une activité extraordinaire à pratiquer lors de votre séjour en Bretagne, qui émerveillera petits et grands.

C’est une pratique bien connue des Bretons, car notre côte riche et variée offre des possibilités de pêche pour bons nombre de coquillages, mollusques et crustacés notamment, et chaque grande marée voit tous les enfants, et aussi les anciens et nos parents arpenter les rochers, les bancs de sable, retournant roches et cailloux, écartant les algues, ou bien grattant le sable à la recherche de leur déjeuner…



La pêche à pied à Quiberon
photo de Philip Plisson à retrouver dans nos pages partenaires, site web www.pecheurdimages.com



C’est une multitude de souvenirs d’enfance qui revient à la surface, pour tout petit Breton, que de se rappeler ces moments de découverte des fruits de l’océan, au cœur d’une nature généreuse, même si parfois la pêche est maigre, on ne rentre jamais bredouille. Et l’enfant aura la joie d’apprendre de son grand-père, ses coins secrets, ses techniques de pêche, et le respect de la nature.

Par exemple, il faut à tout prix remettre les algues et les cailloux et roches à leur place après avoir fouillé une crevasse, un trou. Et ceci, exactement tels qu’ils étaient, pas retournés, car c’est toute une vie de micro-organismes et de larves, collées sur une face du rocher, il faut donc le remettre à sa place, et du bon côté.



Les moules



Toute la côte Bretonne connaît de fortes amplitudes de marées, les plus importantes sont du côté du Mont St-Michel et de Saint Malo, où le marnage atteint 15 mètres. Puis, quand le reflux délace largement les grèves, qu’il permet l’accès aux îlots, qu’il abandonne les bancs de rochers ou de sable à l’exploration des promeneurs, que de découvertes et de trouvailles !



La pêche à pied
photo de Philip Plisson à retrouver dans nos pages partenaires, site web www.pecheurdimages.com



Et un enfant peut rester ébahi dans une simple crevasse remplie d’eau, telle une mare magique, ou il va s’émerveiller pendant l’heure de la marée, devant les crevettes au déplacement comme « électrique », aux anémones de mer tellement majestueuses, aux petits crabes de toutes sortes, aux algues multicolores, et aux multiples petits coquillages. Tel un microcosme du vivant, une simple flaque d’eau détient des merveilles. Il n’y a pas besoin d’être un grand pêcheur, c’est une leçon de chose qu’offre la nature, et que les générations doivent préserver. Rappelez-vous donc des ravages causés par les marées noires, le pétrole souillant les côtes bretonnes, apportant mort et destruction.



St Cast
photo de Philip Plisson à retrouver dans nos pages partenaires, site web www.pecheurdimages.com



Mais revenons à la pêche à pied, selon la législation, elle se définie ainsi : pêche qui se pratique sur le rivage marin public à sec et dans l’eau, jusqu’au niveau de la ceinture maximum. Une embarcation ne pouvant qu’être employée pour rejoindre la zone de pêche. Elle s’entend aussi comme une récolte des « fruits de mer », cette expression française, qui est aussi culinaire, est riche, elle pourrait se définir ainsi : ce qui à le goût de la mer, d’iode, d’algue... etc.



fruits de mer



En Bretagne, vous trouverez bien souvent à la carte des bons restaurants, le plateau de fruits de mer, il est bien souvent composé de coquillages : huîtres, praires et palourdes, vous y trouverez peut être des moules, mais aussi parfois des clams, et il pourra aussi être composé d’oursins, d’amandes, de pétoncles ou Saint-Jacques, mais aussi des coques sans oublier les bigorneaux, et les bulots… et bien d’autres délices de la mer, selon le coin de Bretagne où vous déjeunez ou dinez.




fruits de mer



Et bien sûr aussi, vous trouverez, trônant sur le plateau : les crustacés, les crevettes, les crabes : araignées, étrilles, et dormeurs. Et le seigneur des eaux Bretonnes, le homard bleu.




Homard



Voilà un plateau de fruits de mer grandiose ! Chacun fera en fonction de son budget, et de ce que propose votre restaurant… Il se consomme avec du pain beurré, avec du beurre demi-sel, et de la mayonnaise, de la vinaigrette, du citron, et souvent aussi avec une sauce à l’échalote.  Pour le vin, un muscadet, un vin de Loire ou d’Alsace fera perfection. Mais un vin rosé ou rouge pourra convenir tout à fait aussi.



Huîtres



Bien sûr, en partant à l’heure de la basse mer, en fait, une heure avant, pour bien profiter pleinement du retrait des eaux, pour votre pêche, vous auriez bien de la chance d’attraper de quoi faire un tel repas de vos trouvailles, mais quand même certains y parviennent, même encore en 2015 ! En effet, ce qui était tout à fait faisable comme pêche dans les années ‘70 encore, au cours d’une balade en bord de mer, pour profiter de la marée, n’est plus aussi fructueuse, car depuis la ressource n’est plus ce qu’elle était, et les anciens peuvent témoigner de la raréfaction des espèces vivantes sur la côte.



Crabes



C’est aussi pourquoi, la pêche à pied, comme les autres, est aussi réglementée, par la police de la pêche maritime, et aujourd’hui on respectera aussi des considérations d’ordre écologiques. L’outil de pêche, lui aussi est réglementé, et on ne peut pas faire ce qu’on veut, il y a des limites à la pêche également, tant au nombre d’individus d’une espèce péchée, qu’à la taille de ces derniers. Il y a des contrôles, et des amendes sont à payer par tous les contrevenants. Certaines espèces de coquillage, malades un temps, ou bien devenues trop rares, par exemple, peuvent être suspendues de pêche, comme ce fut le cas pour l’ormeau par exemple, un véritable délice de la mer, trop braconné. Certaines espèces sont protégées, et d’autres peuvent aussi être interdites pour des raisons sanitaires, souvent ponctuelles. La saison de pêche est aussi parfois réglementée comme pour la coquille Saint-Jacques.


Crabe
Les habitants de nos côtes à pêcher sont innombrables, toutes sortes de coquillages plus ou moins comestibles ou à l’inverse très gouteux et parfois très recherchés, tels les couteaux, les Vernis, Amandes de mer, les pétoncles, les praires, palourdes, buccins, les bigorneaux, bulots, sans oublier les huîtres et les moules… etc.

Mais aussi, on pêche des poissons plats, les vives, lançon, congre, et aussi la plie, la sole, le turbot… et également on pêchera le poulpe et la seiche, sans oublier la langouste, le homard, la cigale de mer, la langoustine, la galathée, les crabes : le tourteau ou dormeur, les étrilles ou crabe chèvre, l’araignée, mais encore le bouquet qui est sur nos côtes Bretonne d’Atlantique nord, la crevette rose, de sa belle couleur qu’elle prend à la cuisson…




fruits de mer



La pêche à pied se pratique à marée basse, il faut consulter l’horaire des marées. Vous le trouverez en Bretagne chez tous les libraires, buralistes, maisons de la presse, et sur internet aussi et dans les quotidiens de la presse. On fait les meilleures pêches à fort coefficient de marée, car la mer se retire plus loin que d’habitude et donc offre exceptionnellement au pêcheur des zones encore inexplorées… et c’est le premier arrivé sur les lieux qui fera la plus belle pêche ! Arrivez une heure avant la basse mer, petit conseil entre nous…



Plage du Sillon St Malo
photo de Philip Plisson à retrouver dans nos pages partenaires, site web www.pecheurdimages.com



Profitez en tous cas d’un bon bol d’air en balade sur la côte, et bonne pêche !

Philippe.