02 98 39 62 25
Contact Fax (sur rendez-vous) :
09 50 04 32 70
Siège social : 5 Hent Meneyer, 29 950 Gouesnac'h, France.
Correspondance : 2 impasse de Kervégant, 29 350 Moëlan sur mer, France.
Malgré l'évolution des technologies : radiophares, radars, GPS..., les phares restent les éclaireurs de nos côtes et le dernier recours des marins lorsque leurs appareils sophistiqués connaissent des défaillances. Plein phare sur ces édifices qui jalonnent le littoral français depuis la fin du XVIIIe siècle.

L'histoire des phares débute certainement en Méditerranée, dans l'Antiquité. D'abord simples feux de bois se consumant à l'air libre au sommet de falaises, puis en haut de tours spécialement construites à cet effet, tel le célèbre phare d'Alexandrie situé sur l'île de Pharos, les phares ont évolué avec le mode d'éclairage utilisé.

09/12/2018 - En savoir plus...
Les côtes françaises comptent 148 phares, dont environ un tiers sont en Bretagne, ce qui est bien normal en fait, pourrait-on dire, car elle représente aussi un tiers des côtes françaises ! Le seul Finistère en compte 23, ils sont situés sur la côte ou en pleine mer, et on y trouve le plus puissant du monde, le plus haut d’Europe et le plus ancien !

Depuis maintenant quelques années ou décennies, ils n’hébergent plus de gardiens, mais accompagnent toujours les nuits des marins, et sont là, protégeant la navigation de tous navires en mer, sur ces édifices qui jalonnent le littoral français depuis la fin du XVIIIe siècle.

07/07/2018 - En savoir plus...
Imaginez-vous, commandant un cargo gigantesque, chargé de pétrole lourd, ou tout autre matière dangereuse à bord, long de telle façon que les vagues si puissantes cette nuit-là pourraient le casser en deux… avarie moteur, vous voilà naufragé en pleine mer d’Iroise, un endroit des plus dangereux de la planète en terme de navigation… Vous allez couler, et déclencher une catastrophe écologique majeure, cassé en deux par la houle de plus de 15 mètres cette nuit, appel des secours : SOS !!!
Et voilà, après à peine quelques heures, voire seulement 20 minutes, mais très longues d’angoisse profonde, surgissant telle une apparition fantomatique, sortie de nulle part, que surgit le puissant remorqueur de haute mer, L’Abeille-Bourbon, qui arrive à votre secours…

15/04/2018 - En savoir plus...
Très bien connue en Bretagne tout particulièrement, c’est dans tout le pays, en France et en outre-mer, que le sauvetage en mer est assuré par la SNSM ou Société Nationale de Sauvetage en Mer, c’est une association (loi de de 1901) reconnue d’utilité publique depuis 1970, elle a été créée en 1967 par L’Amiral Maurice Amman, elle a la vocation de secourir bénévolement et gratuitement les personnes en danger en mer ou sur la côte, sur les plages. Elle est aussi chargée par les Centres régionaux opérationnels de surveillance et de sauvetage, les CROSS, de missions de service public. Elle est financée essentiellement par la générosité des dons du public, et des partenaires privés, et pour un quart environ par l’Etat Français et les collectivités territoriales. Ce sont plus de 5 000 interventions réalisées sur le territoire chaque année, pour sauver près de 10 000 personnes en difficultés, de jour comme de nuit.

11/09/2016 - En savoir plus...
La Bretagne est une région maritime au climat très influencé par la proximité de l’Océan Atlantique nord et de la Manche, et subie ces deux influences différemment entre la côte sud et la côte nord, et donc le climat n’est pas le même dans toute la région, avec au sud une température de quelques degrés plus élevée. La région dispose aussi de très nombreux microclimats, et il est très fréquent ici d’avoir, dans la même journée, plusieurs saisons à la fois, avec pluies, soleil, vent…etc. On dit qu’en Bretagne, il fait beau plusieurs fois par jour ! De climat tempéré océanique, c’est ici qu’il fait le moins froid en hiver de toute la France, les gelées et la neige sont très rares. En été, les températures ne dépassent pas souvent les 25° C. l’amplitude sur l’année est donc faible... Puis, dans l’hiver, vont se succéder des coups de vent, et aussi la fin de l’influence des cyclones du Tropique du Cancer, traversant l’Atlantique et venant mourir chez nous en tempêtes, mais elles peuvent se révéler quand même parfois encore très violentes.

23/07/2016 - En savoir plus...


pages : 1