02 98 39 62 25
Contact Fax (sur rendez-vous) :
09 50 04 32 70
Siège social : 5 Hent Meneyer, 29 950 Gouesnac'h, France.
Correspondance : 2 impasse de Kervégant, 29 350 Moëlan sur mer, France.
Prix de l’originalité au concours International du récit francophone de la mer et du voyage.

Le Médecin-Chef était un artiste. L’Officier des équipages était un « brave homme », bourru et paternaliste, comme il se doit. Les Seconds-Maîtres de francs buveurs qui avaient le tort de ne pas s’en cacher. Et moi, simple matelot. Le « brave homme » m’appelait « Le Professeur ». Dans le civil, j’étais peintre et professeur de dessin. C’est évidemment le titre de Professeur qui avait le plus impressionné le papa des équipages. Ce qui ne m’empêchait pas d’être un sans-grade, car que peut-on bien faire d’un artiste à bord d’un navire. Aussi comme il me fallait quand même une spécialité, j’étais devenu infirmier, marin plus infirmier (on ne pouvait rêver mieux à une époque où la France défendait ses colonies dans le Sahara ou Les Aurès) on envoie que très rarement la Marine dans ces paysages-là, ou peut-être quelques commandos de Fusiliers Marins, mais pour ce rôle il faut des sportifs pas trop « intello ». Sportif ? J’étais nul. Intello, je ne sais pas, mais sans doute pas suffisamment primaire ! …

03/09/2017 - En savoir plus...
J’ai grandi en banlieue parisienne. La Bretagne, c’était le lieu naturel des vacances d’été, chez ma grand-mère, dans le Finistère sud. Mes souvenirs de petite fille me transportent à Kérity, dans la commune de Penmarc’h. Je revois sa plage sauvage et blonde bordée d’herbes hautes, sa digue battue par les vagues - très impressionnante les jours de pluie -, son phare et les allées de son petit marché qui offrait à mes sens émerveillés, pains, jus de pommes et gâteaux bretons. Dans ma mémoire, à côté de ces lieux que j’identifie plus ou moins précisément, il y a toute une mosaïques de noms et d’images que je ne suis pas sûre de pouvoir associer correctement: Saint-Guénolé, Pont-l’Abbé, Le Guilvinec, Loctudy, Plomeur… des ports, des plages, des champs, des chantiers de bateaux, des étals de poissons… Si mes souvenirs sont parfois flous, ils sont réunis dans ma mémoire par le souvenir de l’odeur vivifiante de l’air salé et de la sensation d’une faim et d’une fatigue saines, aiguisées par les balades au grand air.

07/06/2017 - En savoir plus...
Un trois- mâts barque Français du 19ème siècle, de 1896, soit le plus vieux d’Europe, classé monument historique, pour un voyage dans le temps, et affronter une tempête en Bretagne… « Cette nuit le vent s'est à nouveau levé sur la Cornouaille bretonne. J'ai été réveillé par le claquement des volets de mon atelier au 2ème étage. Je suis donc monté pour les fermer. En ouvrant la fenêtre, j'ai respiré une bonne bouffée de ce vent marin et tiède qui m'a fouetté le visage, les nuages couraient rapides dans le ciel et j'entendais au loin le meuglement de la « vache », balise sonore à l'entrée du port de Brigneau. J'ai eu alors une furieuse envie de me trouver sur le Bélem comme il y a deux semaines alors que la tempête faisait rage. Le Bélem est un superbe trois mâts vieux de plus de cent ans, voilier du 19ème siècle qui rapportait alors du cacao du Brésil. Le nom qui lui fut donné est celui d'une ville située dans l'estuaire de l'Amazone, à sa sortie dans le grand Océan Atlantique.

03/12/2016 - En savoir plus...


pages : 1