02 98 39 62 25
Contact Fax (sur rendez-vous) :
09 50 04 32 70
Siège social : 5 Hent Meneyer, 29 950 Gouesnac'h, France.
Correspondance : 2 impasse de Kervégant, 29 350 Moëlan sur mer, France.

Cap sur les îles du Finistère, avec la Compagnie Maritime Penn Ar Bed !


Compagnie Maritime Penn ar Bed

animation Penn ar Bed

Embarquez pour une croisière au cœur du Parc naturel marin d’Iroise, à la découverte de 3 îles du bout du monde, Molène, Ouessant et l’île de Sein.


Navire Penn Ar Bed


Larguez les amarres du port de commerce de Brest, et découvrez la Rade, le goulet, puis la pointe Saint-Mathieu, avant une 1ère escale au port de pêche du Conquet. Votre traversée vers les îles vous conduira à travers l’archipel de Molène et le dédale de ses îlots aux eaux transparentes et turquoises, véritables paradis pour de nombreuses espèces d’oiseaux et de mammifères marins.


Molène


Laissez-vous charmer par Molène, le dédale de ses ruelles fleuries et l’accueil incomparable de ses 250 habitants. Le tour de l’île se fait à pieds en moins d’ 1 heure et vous permettra de profiter d’un panorama exceptionnel sur les îles et les îlots de l’archipel de Molène-Ouessant.


Ouessant


Séparée de Molène par le courant du Fromveur, Ouessant, la plus grande mais aussi la plus haute des îles de la mer d’Iroise, vous fera découvrir des paysages sauvages et grandioses. Maisons traditionnelles, murets de pierres sèches et moutons en liberté, Ouessant, sentinelle aux 5 phares à l’extrémité de l’Europe, a su préserver ses traditions ainsi qu’un patrimoine naturel remarquable.


Île de Sein


Rejoignez le port d’Audierne et son embarcadère de Sainte Evette et embarquez à bord de l’Enez Sun pour une croisière à destination de l’île de Sein. Avant même de débarquer sur l’île votre traversée sera inoubliable si, une fois passé la Pointe du Raz et le phare de la Vieille, les dauphins habitués de l’île viennent jouer dans l’étrave du navire ! Quelques mètres à peine au dessus du niveau de la mer, l’île s’étire sur 2 kilomètres. Cordons de galets, phares et chapelles … découvrez l’île par son sentier côtier avant de regagner le port, ses ruelles étroites et ses façades colorées.


LA COMPAGNIE PENN AR BED

Aujourd’hui,

La Compagnie PENN AR BED, filiale du groupe Keolis, assure la desserte maritime des îles d’Ouessant, Molène et Sein tous les jours, ceci toute l’année en contrat de délégation de service public avec le Conseil général du Finistère.
Marins, hôtesses mais aussi caristes, services administratifs et commerciaux, ce sont 120 personnes qui se mettent à votre service.
Accueil, professionnalisme, disponibilité : le personnel de la « PENN AR BED » est présent toute l’année. N’hésitez pas à nous solliciter. Nous sommes là pour garantir le plaisir de votre traversée. C’est une entreprise responsable, qui porte des valeurs et s’implique dans la vie des îles

Un peu d’Histoire,

À l’extrême ouest du Finistère se situent les trois îles OUESSANT, MOLENE et SEIN. La vie quotidienne n’est pas toujours facile et tout déplacement pose problème. Les liaisons maritimes vers ces îles sont donc d’une extrême importance.

La liaison régulière continent - MOLENE – OUESSANT n’a été mise en place probablement qu’à la fin du 19ème siècle. La liaison fut d’abord assurée par le ministère de la guerre (pour les besoins d’une garnison basée à OUESSANT). Le ministère des travaux publics lui succède (en 1836) avec un contrat qui fixe les tarifs de la traversée pour les personnes, les marchandises, les animaux (on reste toutefois loin du service public). Ce sera interrompu en 1839.

En 1869, le ministère des travaux public étudie la possibilité d’instaurer un service par bateaux à vapeur. Le financement vient du ministère de la marine, de la guerre, et du département. Le projet tourne court. De nombreuses catastrophes mortelles font réagir la population. L’administration commence par imposer un bateau, avec LE CONQUET comme port d’attache, car c’est le port le plus proche des îles (l’arrivée à OUESSANT se faisant à PORZ ARLAND). La LOUISE (un vapeur d’une capacité de 70 passagers) devra effectuer la traversée LE CONQUET – MOLENE – OUESSANT deux fois par semaine en hiver, et trois fois en été. Le voyage dure deux heures et demie si les conditions météo sont favorables. Rapidement, on va se rendre compte de tous les difficultés, les mouillages forains à OUESSANT..,et aux doléances des usagers (concernant surtout les irrégularités du service).

En 1896, lors du renouvellement du bail, l’affaire revient à la SA Des Vapeurs Brestois. La LOUISE perd son permis de navigation en 1909 après 24 ans de service. Le TRAVAILLEUR replacera la LOUISE. Cependant, la traversée ne s’effectue toujours pas dans de bonnes conditions. Au renouvellement de bail en 1911, les entrepreneurs acceptent d’assurer pendant cinq ans le service, moyennant une augmentation de la subvention annuelle (elle passe à 24 000 francs). en 1916, ils réclament une subvention de 39 000 francs. elle est refusée et le service s’interrompt. La liaison postale sera alors assurée par deux voiliers.

En 1917, une convention est signée pour 15 ans entre un armateur de NANTES et le préfet du Finistère, avec une subvention de 33 000 francs par an. Après des problèmes d’augmentation de subvention, le service est aussi arrêté (sur choix de l’armateur) en 1918. L’année suivante, le service sera remis en place à raison de deux fois par semaine en trois fois en été. L’augmentation du prix du charbon contraint l’armateur à arrêter l’année suivante.il vend son vapeur au département et pour la première fois le service est assuré par le service maritime des ponts et chaussées.

Toujours déficitaire en 1922, elle est cédée à la compagnie des Chemins de fer départementaux qui gère avec bénéfices la ligne d’intérêt local. Le département achète un nouveau bateau vapeur, qu’il baptise ENEZ EUSSA. Au fil des années, des améliorations sont apportées à la qualité du service. Toutefois, le déficit persiste et atteint 108 720 francs en 1935. La compagnie arrête le service en 1936 suite à un contentieux.

Lors de la guerre, l’ENEZ EUSSA  est coulé pendant le bombardement de BREST. Renfloué, il reprend sa mission en 1946 avec deux moteurs diesel. Son dernier voyage en date du 17 février 1961, sous l’égide du SMD (Service Maritime Départemental). Le SMD est une régie sous l’autorité du président du conseil général est assisté d’un conseil d’exploitation. L’ENEZ EUSSA II, construit en 1960, a assuré pendant trente ans la liaison BREST – LE CONQUET – MOLENE – OUESSANT (réformé en 1992, pus vendu, il est coulé en 1997 au large du GUILVINEC).

1977 annonce l’arrivée du FROMVEUR, rénové en 2000. Il transporte 365 passagers.



L’ENEZ EUSSA III assure dès 1991 les liaisons, avec une capacité de 302 passagers et 40 tonnes de fret.




Tout ceci concernait la ligne Nord, c’est-à-dire les liaisons vers MOLENE et OUESSANT.

Il existe aussi la ligne Sud qui relie le continent à l’île de SEIN.
Au début du siècle, c’était le « Zénith » et l’Ar Zénith » qui desservaient SEIN.

Le premier ENEZ SUN, d’une capacité de 105 passagers, a rempli sa mission jusqu’en 1962 où est mis en service « l’ENEZ SUN II », propriété de l’Etat, d’une capacité de 250 passagers et 40 tonnes de fret. Il a été vendu au début des années 70 et remplacé par quelques divers affrètements puis par l’ENEZ SUN II (bis), dernier bateau en bois construit aux chantiers de TRÉBOUL

Ouessant, Molène et Sein, 3 îles exceptionnelles à découvrir du cœur de l’hiver aux plus beaux jours de l’été.


Bienvenue à bord !



Compagnie Maritime Penn Ar Bed

1er Eperon – Port de Commerce
CS 92928
29 229 Brest cedex 2

Tel : (00 33) 02 98 80 80 80

www.pennarbed.fr